Qui sommes-nous?

Deux femmes artistes se rencontrent dans une exposition plurielle, à travers la lecture de leurs œuvres respectives. On trouve un équilibre des sens chez Marlene et un mouvement des chairs chez Héloïse. C’est l’envie de détruire de Marlene qui a déclenché cette collaboration : détruire, c’est plus fort qu’effacer, c’est enlever de la surface de la terre sa création. La destruction, Héloïse connait car elle détruit son support avant de créer dessus, mais c’est dans cette destruction, qu’il se révèle ; c’est ce qui s’est produit. Cet abandon d’un tableau de Marlene voué à l’anéantissement s’est révélé créateur pour Héloïse. Elle a levé le voile de l’ego sur son œuvre, « fais en ce que tu veux ». Lever le voile de la peur de l’artiste qui recrée mille fois l’œuvre dans sa tête pour la donner à l’autre, à autrui, à l’altérité et une sorte d’inconnu. La naissance d’une œuvre se crée lorsque l’artiste et ses questions rencontre son support. Ici c’est un face à face de deux artistes qui donnent naissance, grâce au hasard et à l’incertitude.